(C) 2018 Chauvigny Cinéma
Déclaration CNIL: recépissé n° 1139625 du 10 janvier 2006
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.
JoomlaCurve v.five-beta (preview) template for Joomla! CMS by Tony Leone.
Page générée en 0.003589 secondes


Menu vertical
Menu vertical
Contenu
Contenu
Chat
Chat

Accueil Séances Tous les films Contacts Liens non-connecté Proposer un article Vous n'avez pas de message
English Deutch



 Vendredi 19 janvier 2018 18:04:59  GMT +1  
  Menu
 
Accueil
Tous les films
tarifs
News
Nous contacter
Liens (partenariats)
Jeux
Films du patrimoine
écran enchanté
Ecole et Cinéma
Collège et cinéma
Plan du site
Blog
Connexion





gratuitement et participez aux discussions dans les forums, ou déposez vos critiques.
Widget Chauvigny cinema

Le programme du Rex
sur le bureau de votre ordinateur:
widget

Syndication

Les dernières news de Chauvigny Cinéma sur votre bureau:

cette semaineAujourd'huiTous les articles

Pour lire les fils de news ci-dessus, adoptez le meilleur lecteur gratuit du moment:

RSSOwl Valid XHTML 1.0 Transitional Validate my RSS feed

Ajouter le programme
d'aujourd'hui à votre
bureau google:
Add to Google

ou le programme
hebdomadaire:
Add to Google

Favoris
Ajouter site (IE)
Ajouter page (IE)
Page de démarrage (IE)
 


Accueil arrow News arrow patrimoine fevrier 2010
 
patrimoine fevrier 2010 Convertir_en_PDF Version_imprimable Suggérer_par_mail

C L A P

A l'initiative du CLAP Poitou Charentes
Association régionale des cinémas d'art & essai

Rendez-vous avec le cinéma patrimoine


fevrier 2010

Le Cinéma REX de Chauvigny présente:


La rumeur

Le film-patrimoine du mois
samedi 13: soirée rencontre avec Marc Orly,
distributeur du film et accessoiriste de plateau

La rumeur

de William Wyler

Avec: Audrey Hepburn, Shirley MacLaine, James Garner, Miriam Hopkins, Fay Bainter, Karen Balkin, Veronica Cartwright

Synopsis:

-Dans une petite ville de province, deux amies Karen Wright (Audrey Hepburn) et Martha Dobie (Shirley MacLaine) dirigent une institution pour jeunes filles, aidées par Lily (Miriam Hopkins) la tante de Martha, une ancienne actrice excentrique. Fiancée au médecin, Joe Cardin (James Garner) Karen a du mal à s’engager et à laisser à Martha la direction de l’école. Mary (Karen Balkin) une élève insolente et menteuse, alors qu’elle a été punie, lance la rumeur que les deux professeurs ont une relation « contre-nature ». Elle commence par le raconter à sa grand-mère (Fay Bainter)…


D’un extrême classicisme, magnifiquement photographié, le film renferme une violence qui apporte un éclairage saisissant sur les rapports de la société américaine avec l’homosexualité à l’aube des sixties. (PREMIÈRE) Une reprise nécessaire. Tant pour rappeler à chacun l’audace de la pièce de Lillian Hellman en son temps (1934) que pour la qualité exemplaire de l’interprétation de Shirley MacLaine, actrice un peu trop oubliée aujourd’hui (…) Quant à Audrey Hepburn dans un rôle moins difficile, elle est fidèle à sa justesse et à sa sobriété de jeu habituelles tout comme James Garner. (POSITIF) Wyler saisit une Amérique inexorable et intolérante, toujours à deux doigts du lynchage – physique ou moral. Un pays effrayant, avec ses vieilles rombières, toutes confites en dignité. Et ses détestables et machiavéliques gamines : les futures mères, en fait, des « desperate housewives » d’aujourd’hui...(TÉLÉRAMA) Avec La Rumeur en 1961, William Wyler signait un film-charnière en abordant directement et sans tabou un sujet sensible à cette époque : l’intolérance vis-àvis de l’homosexualité féminine dans la société américaine. Une oeuvre renversante ! Audrey Hepburn et Shirley MacLaine fusionnent et se déchirent à la fois dans une justesse parfaite. (VERSUS) Wyler est certes un cinéaste sans lyrisme mais c’est dans la découpe qu’il travaille le mieux, dans le jeu entre ombres et lumières.(LES INROCKUPTIBLES) Wyler élabore un psychodrame autant (sur)chargé de compassion pour les victimes, que sévère pour cette société bien pensante et rance (rombières autoritaires, hommes falots, gamines manipulatrices et cruelles) avant tout soucieuse de préserver la morale des apparences au-delà de toute autre forme de considération. (LIBÉRATION) William Wyler est un cinéaste mal connu du grand public et sous-estimé par les critiques. Peut-être parce que les bons faiseurs passent directement dans l’inconscient de l’histoire du cinéma… Quelques quarante ans plus tard il aurait mis en scène une version du drame d’Outreau pour le cinéma. Car souvent la réalité dépasse la fiction et la rumeur, elle court toujours. (PREF MAG) Un véritable manifeste contre l’intolérance vis-à-vis de l’homosexualité féminine. (LA DIXIÈME MUSE) Un film important de William Wyler qui traite du mensonge enfantin et de l’homosexualité féminine (L’HUMANITÉ). Hepburn la douceur et MacLaine la garçonne sont de plus dirigées de main de maître par Wyler, qui adore ces huis clos, ces confrontations secrètes. (TÉLÉ OBS)

deux séances: le samedi 13 février à 20h30 en présence de Marc Orly
le dimanche
14 février à 20h00


nos partenaires:

ADRC ADRC ADRC ADRC C L A P

 
< Précédent   Suivant >
Newsflash
Bientôt à l'affiche
Résultat des jeux
Les gagnants des
3 derniers jeux terminés:
Jeu N° 232
Pas de gagnant
Jeu N° 231
Pas de gagnant
Jeu N° 230
Baptiste Michaud
Inscrivez-vous
et jouez en ligne.
partenaire
Les films de la semaine sont présentés dans la rubrique cinéma de "la quotidienne" sur
R.E.C. 103.7FM


echo des Choucas
Navigation
Pour profiter de tout le site, installez Firefox:

Get Firefox
___________

icra
Ce portail peut être vu et consulté par un public: enfants.
___________
Valid XHTML 1.0 Transitional