(C) 2018 Chauvigny Cinéma
Déclaration CNIL: recépissé n° 1139625 du 10 janvier 2006
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.
JoomlaCurve v.five-beta (preview) template for Joomla! CMS by Tony Leone.
Page générée en 0.008979 secondes


Menu vertical
Menu vertical
Contenu
Contenu
Chat
Chat

Accueil Séances Tous les films Contacts Liens non-connecté Proposer un article Vous n'avez pas de message
English Deutch



 Lundi 22 janvier 2018 21:05:36  GMT +1  
  Menu
 
Accueil
Tous les films
tarifs
News
Nous contacter
Liens (partenariats)
Jeux
Films du patrimoine
écran enchanté
Ecole et Cinéma
Collège et cinéma
Plan du site
Blog
Connexion





gratuitement et participez aux discussions dans les forums, ou déposez vos critiques.
Widget Chauvigny cinema

Le programme du Rex
sur le bureau de votre ordinateur:
widget

Syndication

Les dernières news de Chauvigny Cinéma sur votre bureau:

cette semaineAujourd'huiTous les articles

Pour lire les fils de news ci-dessus, adoptez le meilleur lecteur gratuit du moment:

RSSOwl Valid XHTML 1.0 Transitional Validate my RSS feed

Ajouter le programme
d'aujourd'hui à votre
bureau google:
Add to Google

ou le programme
hebdomadaire:
Add to Google

Favoris
Ajouter site (IE)
Ajouter page (IE)
Page de démarrage (IE)
 


Accueil arrow News arrow patrimoine décembre 2010
 
patrimoine décembre 2010 Convertir_en_PDF Version_imprimable Suggérer_par_mail

C L A P

A l'initiative du CLAP Poitou Charentes
Association régionale des cinémas d'art & essai

Rendez-vous avec le cinéma patrimoine


décembre 2010

Le Cinéma REX de Chauvigny présente:

Les poings dans les poches

Le film-patrimoine du mois

Les poings dans les poches

de Marco Bellocchio

Avec: Lou Castel, Paola Pitagora, Marino Masse

Synopsis: Horreur dans la famille. Une famille renfermée sur elle-même, où fermentent les maladies héréditaires, les amours coupables, les haines hypocrites : une mère aveugle, littéralement et symboliquement ; une déliquescence fin de race, sombrant dans l'épilepsie et l'idiotie congénitale ; un jeune homme amoureux de sa soeur, assassinant sa mère et son frère : tels sont le cadre, le climat, le fil dramatique de ces Poings dans les poches.

Familles, je vous hais (version Bellochio)

1965 : Marco Bellocchio est un apprenti cinéaste de 26 ans, auteur d'une poignée de courts métrages, parti étudier à Londres, où il a notamment rédigé une thèse sur Antonioni et Bresson. De retour au pays, il emprunte de l'argent à son frère, réquisitionne la demeure familiale, près de Bobbio, dans les Apennins du Nord, et tourne dans ce paysage de montagne un premier film fulgurant en forme de charge contre la famille.
Les Poings dans les poches « fait bouger quelque chose dans le cinéma italien », selon Bernardo Bertolucci : il divise ceux qui y voient une abomination (matricide, inceste) et ceux qui sont subjugués par sa mise en scène (un prix au festival de Locarno). Quarante-cinq ans plus tard, le film frappe encore. Pas seulement par sa superbe photo en noir et blanc et ses gros plans hyper expressifs, mais surtout par sa force vénéneuse, très dérangeante. Elle s'incarne en Alessandro, rebelle d'une famille en lente décomposition, bien décidé à faire sauter le verrou qui l'entrave.
Lou Castel, qui débute ici et qu'on verra ensuite chez Garrel ou Fassbinder, lui prête son étrangeté, son imprévisibilité - mais pas sa voix, doublée en italien. Il est toujours en mouvement, une boule de haine, de mal-être. Paola Pitagora, qui joue sa soeur, n'est pas mal non plus en frustrée possessive, submergeant de lettres anonymes la fiancée de son frère aîné... S'agissait-il de la marmite pré-soixante-huitarde, prête à déborder ? Marco Bellocchio, jamais là où on l'attend, suggère que c'est d'abord dans son personnage, et pas seulement dans la famille, fût-elle oppressive, que se niche la folie. Il ne montre aucune tendresse, aucune indulgence pour ce héros monstrueux. Sa précision clinique annonce déjà les grands films à venir, du Saut dans le vide à Vincere.

Aurélien Ferenczi, Télérama

Il serait dommage de cantonner le film à cette lecture idéologique. Sa portée est plus grande, comme en témoigne le malaise que provoque encore sa vision. A travers la trajectoire d'Alessandro, en l'inscrivant comme Bellocchio l'a fait dans un contexte socio-historique spécifique, qu'il connaissait bien pour en être issu, Les Poings dans les poches saisit la complexité du conflit entre pulsion de mort et pulsion de vie au moment de l'adolescence.

Le Monde

une seule séance: le dimanche 5 décembre à 20h00

nos partenaires:

ADRC ADRC ADRC ADRC C L A P

 
< Précédent   Suivant >
Newsflash
Bientôt à l'affiche
Résultat des jeux
Les gagnants des
3 derniers jeux terminés:
Jeu N° 232
Pas de gagnant
Jeu N° 231
Pas de gagnant
Jeu N° 230
Baptiste Michaud
Inscrivez-vous
et jouez en ligne.
partenaire
Les films de la semaine sont présentés dans la rubrique cinéma de "la quotidienne" sur
R.E.C. 103.7FM


echo des Choucas
Navigation
Pour profiter de tout le site, installez Firefox:

Get Firefox
___________

icra
Ce portail peut être vu et consulté par un public: enfants.
___________
Valid XHTML 1.0 Transitional