(C) 2018 Chauvigny Cinéma
Déclaration CNIL: recépissé n° 1139625 du 10 janvier 2006
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.
JoomlaCurve v.five-beta (preview) template for Joomla! CMS by Tony Leone.
Page générée en 0.004745 secondes


Menu vertical
Menu vertical
Contenu
Contenu
Chat
Chat

Accueil Séances Tous les films Contacts Liens non-connecté Proposer un article Vous n'avez pas de message
English Deutch



 Samedi 20 janvier 2018 00:08:15  GMT +1  
  Menu
 
Accueil
Tous les films
tarifs
News
Nous contacter
Liens (partenariats)
Jeux
Films du patrimoine
écran enchanté
Ecole et Cinéma
Collège et cinéma
Plan du site
Blog
Connexion





gratuitement et participez aux discussions dans les forums, ou déposez vos critiques.
Widget Chauvigny cinema

Le programme du Rex
sur le bureau de votre ordinateur:
widget

Syndication

Les dernières news de Chauvigny Cinéma sur votre bureau:

cette semaineAujourd'huiTous les articles

Pour lire les fils de news ci-dessus, adoptez le meilleur lecteur gratuit du moment:

RSSOwl Valid XHTML 1.0 Transitional Validate my RSS feed

Ajouter le programme
d'aujourd'hui à votre
bureau google:
Add to Google

ou le programme
hebdomadaire:
Add to Google

Favoris
Ajouter site (IE)
Ajouter page (IE)
Page de démarrage (IE)
 


Accueil arrow News arrow patrimoine septembre 2011
 
patrimoine septembre 2011 Convertir_en_PDF Version_imprimable Suggérer_par_mail

C L A P

A l'initiative du CLAP Poitou Charentes
Association régionale des cinémas d'art & essai

Rendez-vous avec le cinéma patrimoine


septembre 2011

Le Cinéma REX de Chauvigny propose:

La classe ouvrière va au paradis

Le film-patrimoine du mois

La classe ouvrière va au paradis

de Elio Petri

Avec: Gian Maria Volonte, Mariangela Melato, Salvo Randone

Jocelyn Manchec, critique de cinéma, présentera le film et répondra aux questions du public à l'issue de la projection

Synopsis: Lulù Massa, véritable stakhanoviste du travail, est un ouvrier modèle dans son usine. Les autres travailleurs ne voient pas d’un bon oeil les cadences infernales, et il est détesté de ses collègues dont il méprise les revendications sur les conditions de travail. Bercé par les rêves de la société de consommation, Lulù réalise parfois la vanité de la vie qu’il s’impose. Alors qu’il se coupe un doigt accidentellement, les autres ouvriers, par solidarité, se mettent en grève. Cet événement provoque en lui une profonde remise en question...

« Mon but est de semer non des certitudes mais des doutes » Elio Petri

Petri prend comme héros un ouvrier moyen, non un militant. C’est-à-dire celui représentatif, à ses yeux, de la majorité des individus dans les états capitalistes évolués, individu totalement conditionné par la société de consommation dans son travail comme dans ses loisirs. Pris entre un métier qui le robotise et des divertissements standardisés, il ne peut jamais jouir du recul qui lui serait nécessaire pour analyser sa situation. Ignorant des rouages dans lesquels il est pris, et plus encore des mécanismes qui assurent leur fonctionnement, il se contente de subir, de courir après un bonheur utopique et de se défouler de temps à autre par des réactions purement affectives à des événements ponctuels. Comment intervenir sur cet ouvrier ? Comment l’aider ? C’est à ces questions que le réalisateur tente de répondre en coinçant Lulù entre l’aliénation, le gauchisme et le syndicalisme. La réponse semble passer nécessairement pour Pétri par la prise de conscience individuelle. L’amélioration immédiate, même partielle, de la condition du travailleur est indispensable si l’on veut qu’il puisse, enfin, réfléchir.
“Les ouvriers sont les premières victimes du travail à la chaîne, mais je crois que quiconque travaille en système capitaliste, basé sur la productivité, souffre des mêmes déchirements et aliénations ; même les intellectuels et les petit-bourgeois, heureux de leurs privilèges étriqués, ne se rendent pas compte de leur situation.”

Elio Petri

Elio Petri (1929-1982) est l’un des rares cinéastes italiens issus de la classe ouvrière. Journaliste et critique dans des publications communistes (l’Unità, Città aperta), Petri quitte le parti en 1956 lors du soulèvement en Hongrie, mais reste préoccupé par les questions sociales et politiques qu’il affinera au contact du réalisateur de Riz amer, Giuseppe De Santis, dont il fut l’assistant et le coscénariste entre 1953 et 1960. Elio Pietri reçut le Grand Prix du Festival de Cannes en 1970 pour Enquête sur un Citoyen au-dessus de tout soupçon..

une seule séance: le dimanche 18 septembre à 20h00

nos partenaires:

ADRC afcae Région Poitou-Charentes DRAC Poitou-Charentes C L A P

 
< Précédent   Suivant >
Newsflash
Bientôt à l'affiche
Résultat des jeux
Les gagnants des
3 derniers jeux terminés:
Jeu N° 232
Pas de gagnant
Jeu N° 231
Pas de gagnant
Jeu N° 230
Baptiste Michaud
Inscrivez-vous
et jouez en ligne.
partenaire
Les films de la semaine sont présentés dans la rubrique cinéma de "la quotidienne" sur
R.E.C. 103.7FM


echo des Choucas
Navigation
Pour profiter de tout le site, installez Firefox:

Get Firefox
___________

icra
Ce portail peut être vu et consulté par un public: enfants.
___________
Valid XHTML 1.0 Transitional