(C) 2018 Chauvigny Cinéma
Déclaration CNIL: recépissé n° 1139625 du 10 janvier 2006
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.
JoomlaCurve v.five-beta (preview) template for Joomla! CMS by Tony Leone.
Page générée en 0.004556 secondes


Menu vertical
Menu vertical
Contenu
Contenu
Chat
Chat

Accueil Séances Tous les films Contacts Liens non-connecté Proposer un article Vous n'avez pas de message
English Deutch



 Dimanche 21 janvier 2018 13:14:21  GMT +1  
  Menu
 
Accueil
Tous les films
tarifs
News
Nous contacter
Liens (partenariats)
Jeux
Films du patrimoine
écran enchanté
Ecole et Cinéma
Collège et cinéma
Plan du site
Blog
Connexion





gratuitement et participez aux discussions dans les forums, ou déposez vos critiques.
Widget Chauvigny cinema

Le programme du Rex
sur le bureau de votre ordinateur:
widget

Syndication

Les dernières news de Chauvigny Cinéma sur votre bureau:

cette semaineAujourd'huiTous les articles

Pour lire les fils de news ci-dessus, adoptez le meilleur lecteur gratuit du moment:

RSSOwl Valid XHTML 1.0 Transitional Validate my RSS feed

Ajouter le programme
d'aujourd'hui à votre
bureau google:
Add to Google

ou le programme
hebdomadaire:
Add to Google

Favoris
Ajouter site (IE)
Ajouter page (IE)
Page de démarrage (IE)
 


Accueil arrow News arrow patrimoine 30 octobre 2011
 
patrimoine 30 octobre 2011 Convertir_en_PDF Version_imprimable Suggérer_par_mail

C L A P

A l'initiative du CLAP Poitou Charentes
Association régionale des cinémas d'art & essai

Rendez-vous avec le cinéma patrimoine


octobre 2011

Le Cinéma REX de Chauvigny présente:

La Chatte sur un toit brûlant

Le film-patrimoine du mois

La Chatte sur un toit brûlant

de Richard Brooks

Avec: Elizabeth Taylor, Paul Newman, Burl Ives

Jocelyn Manchec, critique de cinéma, présentera le film et répondra aux questions du public à l'issue de la projection

Synopsis: Après le suicide de son meilleur ami, Brick se réfugie dans l’alcool et s’éloigne de sa femme, Maggie, qu’il soupçonne d’être la cause du drame...

« Le mariage, c’est une période de repos entre deux passions. » Liz Taylor

Le thème principal de la pièce est le refus d’accomplir le devoir conjugal par le mari et la mise au plein jour de ses tendances homosexuelles. Tennessee Williams n’avait déjà pas apprécié que pour Un tramway nommé Désir, la censure refuse que Vivien Leigh avoue avoir poussé son mari au suicide à cause de son homosexualité. Bizarrement, Brooks semble lui aussi édulcorer le sujet. Il s’en expliquera ainsi : “J’ai essayé de conserver toutes les intentions. Je n’avais pas l’impression que l’homosexualité était indispensable pour l’histoire. Si vous voyez à l’écran un homme qui passe son temps à dire qu’il n’a pas envie de coucher avec Elisabeth Taylor, alors le public commencera à siffler. Ils ne peuvent s’identifier au héros parce qu’eux ont envie de coucher avec Elisabeth Taylor. Et si Paul Newman disait : “Non ma chérie, je pense à Skipper...”, la salle éclaterait de rire. Il a fallu que je trouve une dramatisation du refus, non parce que Newman est incapable de l’aimer, mais parce qu’il la considère comme responsable de la mort de son ami.”
Liz Taylor trouve ici l’un de ses rôles les plus marquants en épouse constamment repoussée mais triomphante. Elle exprime ici une animalité et une sensualité débordantes à travers ce rôle de “chatte en chaleur”, foncièrement gentille mais remplie de frustrations sordides et de désirs inavoués. La scène au cours de laquelle elle ôte ses bas mérite de figurer dans toute bonne anthologie de l’érotisme au cinéma. Liz nous délivre l’une de ses plus mémorables créations et fait une bouleversante irruption dans l’univers du grand dramaturge. Paul Newman en fait peut-être un peu trop dans l’intériorisation si chère à l’Actor’s Studio mais sa prestation est vraiment poignante. Grâce à son talent, le personnage de Brick fait naître la compassion chez le spectateur en raison de la solitude extrême dans lequel il se trouve et que l’acteur fait ressentir par tous ses pores.

DVDClassik
A partir des années 50, les adaptations du dramaturge se succèderont sur les écrans : I. Rapper dirigera P. Newman dans La ménagerie de verre (1950) ; E. Kazan réalisera Un tramway nommé désir (1951) et Baby Doll (1956) ; J. Mankiewicz retrouvera Liz Taylor pour Soudain l’été dernier (1959) ; J. Huston adaptera La nuit de l’iguane (1964). Les pièces de Tennessee Williams auront fourni l’occasion à de grands cinéastes de se dégager des contraintes de la censure en abordant des sujets jusque là tabous comme l’homosexualité, la frigidité, la nymphomanie et autres “déviances sexuelles” (dans l’esprit des censeurs hollywoodiens).

une seule séance: le dimanche 30 octobre à 20h00

nos partenaires:

ADRC afcae Région Poitou-Charentes DRAC Poitou-Charentes C L A P

 
< Précédent   Suivant >
Newsflash
Bientôt à l'affiche
Résultat des jeux
Les gagnants des
3 derniers jeux terminés:
Jeu N° 232
Pas de gagnant
Jeu N° 231
Pas de gagnant
Jeu N° 230
Baptiste Michaud
Inscrivez-vous
et jouez en ligne.
partenaire
Les films de la semaine sont présentés dans la rubrique cinéma de "la quotidienne" sur
R.E.C. 103.7FM


echo des Choucas
Navigation
Pour profiter de tout le site, installez Firefox:

Get Firefox
___________

icra
Ce portail peut être vu et consulté par un public: enfants.
___________
Valid XHTML 1.0 Transitional