(C) 2018 Chauvigny Cinéma
Déclaration CNIL: recépissé n° 1139625 du 10 janvier 2006
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.
JoomlaCurve v.five-beta (preview) template for Joomla! CMS by Tony Leone.
Page générée en 0.005778 secondes


Menu vertical
Menu vertical
Contenu
Contenu
Chat
Chat

Accueil Séances Tous les films Contacts Liens non-connecté Proposer un article Vous n'avez pas de message
English Deutch



 Samedi 20 janvier 2018 00:07:58  GMT +1  
  Menu
 
Accueil
Tous les films
tarifs
News
Nous contacter
Liens (partenariats)
Jeux
Films du patrimoine
écran enchanté
Ecole et Cinéma
Collège et cinéma
Plan du site
Blog
Connexion





gratuitement et participez aux discussions dans les forums, ou déposez vos critiques.
Widget Chauvigny cinema

Le programme du Rex
sur le bureau de votre ordinateur:
widget

Syndication

Les dernières news de Chauvigny Cinéma sur votre bureau:

cette semaineAujourd'huiTous les articles

Pour lire les fils de news ci-dessus, adoptez le meilleur lecteur gratuit du moment:

RSSOwl Valid XHTML 1.0 Transitional Validate my RSS feed

Ajouter le programme
d'aujourd'hui à votre
bureau google:
Add to Google

ou le programme
hebdomadaire:
Add to Google

Favoris
Ajouter site (IE)
Ajouter page (IE)
Page de démarrage (IE)
 


Accueil arrow News arrow patrimoine janvier 2012
 
patrimoine janvier 2012 Convertir_en_PDF Version_imprimable Suggérer_par_mail

Rendez-vous avec le cinéma patrimoine


janvier 2012

Le Cinéma REX de Chauvigny présente:

Barry Lyndon

Le film-patrimoine du mois

Barry Lyndon

de Stanley Kubrick

Avec: Ryan O'Neal, Marisa Berenson, Patrick Magee

Synopsis: Au XVIIIe siècle en Irlande, à la mort de son père, le jeune Redmond Barry ambitionne de monter dans l'échelle sociale. Il élimine en duel son rival,un officier britannique amoureux de sa cousine mais est ensuite contraint à l'exil. Il s'engage dans l'armée britannique et part combattre sur le continent européen. Il déserte bientôt et rejoint l'armée prussienne des soldats de Frederic II afin d'échapper à la peine de mort. Envoyé en mission, il doit espionner un noble joueur, mène un double-jeu et se retrouve sous la protection de ce dernier. Introduit dans la haute société européenne, il parvient à devenir l'amant d'une riche et magnifique jeune femme, Lady Lyndon. Prenant connaissance de l'adultère, son vieil époux sombre dans la dépression et meurt de dépit. Redmond Barry épouse Lady Lyndon et devient Barry Lyndon...

« Avez-vous bien compris que c’est l’un des plus grands films de l’histoire du cinéma ? » La Croix

Sans complaisance aucune, Kubrick dépeint ici la fameuse « guerre en dentelles », à travers la trajectoire d’un homme, en observant « la grandeur et la décadence d’un arriviste » explique France Soir. Mésalliance, ambitions, trahisons, intrigues mondaines, sous un visage de boue, de perdition et de mort... c’est « toute une société qui se décompose lentement mais sûrement » que le réalisateur observe à la loupe, note Paris Normandie. « A travers la vie tumultueuse de cet arriviste forcené, c’est le tableau de la société anglaise au XVIIIème siècle et l’aristocratie sous le règne de George III qui est peint » précise Le Dauphiné Libéré. Pour La Croix, Kubrick nous donne à contempler « le spectacle morbide et fascinant d’un monde crépusculaire », il nous fait parcourir « toute l’Europe des Encyclopédistes mais d’un regard aigu et implacable » renchérit Le Point. L’impression de réalisme est prégnante, et ainsi Le Monde estime que « ce qui fait le prix de ce film, c’est la manière dont Kubrick explore le XVIIIème siècle, l’analyse, le recrée, le met en images, comme s’il venait vraiment de le filmer ». Il nous fait arpenter les sentiers de la cruauté et du cynisme pour mieux stigmatiser ce siècle et dénoncer la comédie humaine. Barry Lyndon donne certes à voir, mais aussi à réfléchir, Kubrick « sollicite constamment notre intelligence sur le plan d’une analyse idéologique » apprécie La Marseillaise. « Jamais personne n’avait encore réussi, de manière aussi totale, aussi miraculeuse, à nous transporter dans le passé » jubile La Nouvelle République. Notamment grâce au « raffinement avec lequel furent choisis les décors, les costumes, les meubles, et l’harmonie des couleurs » avance Le Dauphiné Libéré, tout ce qui fait de Barry Lyndon un « film historique si original, si exemplaire, que les cinéastes devront se mesurer dorénavant à son niveau de perfection » (L’Express).

.cinematheque.fr

Kubrick utilise des objectifs spéciaux de la NASA (50 mm à 0,7) pour tourner les scènes éclairées à la bougie : "L'éclairage des films historiques m'a toujours semblé faux, dit-il. J'ai trouvé l'objectif qui n'avait jamais été utilisé pour tourner un film et j'ai fait aménager spécialement une caméra." Et le Chef opérateur John Alcott d'expliquer: "Kubrick a étudié les effets de lumière de peintres comme Turner ou Gainsborough et a décidé d'éclairer davantage de côté. (...) Le spectateur est ainsi plongé dans l'intimité des personnages et vibre avec eux."
Françoise D'Inca - lexpress.fr

une seule séance: le dimanche 15 janvier à 20h00

nos partenaires:

ADRC afcae Région Poitou-Charentes DRAC Poitou-Charentes C L A P

 
< Précédent   Suivant >
Newsflash
Bientôt à l'affiche
Résultat des jeux
Les gagnants des
3 derniers jeux terminés:
Jeu N° 232
Pas de gagnant
Jeu N° 231
Pas de gagnant
Jeu N° 230
Baptiste Michaud
Inscrivez-vous
et jouez en ligne.
partenaire
Les films de la semaine sont présentés dans la rubrique cinéma de "la quotidienne" sur
R.E.C. 103.7FM


echo des Choucas
Navigation
Pour profiter de tout le site, installez Firefox:

Get Firefox
___________

icra
Ce portail peut être vu et consulté par un public: enfants.
___________
Valid XHTML 1.0 Transitional