(C) 2018 Chauvigny Cinéma
Déclaration CNIL: recépissé n° 1139625 du 10 janvier 2006
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.
JoomlaCurve v.five-beta (preview) template for Joomla! CMS by Tony Leone.
Page générée en 0.004583 secondes


Menu vertical
Menu vertical
Contenu
Contenu
Chat
Chat

Accueil Séances Tous les films Contacts Liens non-connecté Proposer un article Vous n'avez pas de message
English Deutch



 Dimanche 21 janvier 2018 13:37:58  GMT +1  
  Menu
 
Accueil
Tous les films
tarifs
News
Nous contacter
Liens (partenariats)
Jeux
Films du patrimoine
écran enchanté
Ecole et Cinéma
Collège et cinéma
Plan du site
Blog
Connexion





gratuitement et participez aux discussions dans les forums, ou déposez vos critiques.
Widget Chauvigny cinema

Le programme du Rex
sur le bureau de votre ordinateur:
widget

Syndication

Les dernières news de Chauvigny Cinéma sur votre bureau:

cette semaineAujourd'huiTous les articles

Pour lire les fils de news ci-dessus, adoptez le meilleur lecteur gratuit du moment:

RSSOwl Valid XHTML 1.0 Transitional Validate my RSS feed

Ajouter le programme
d'aujourd'hui à votre
bureau google:
Add to Google

ou le programme
hebdomadaire:
Add to Google

Favoris
Ajouter site (IE)
Ajouter page (IE)
Page de démarrage (IE)
 


Accueil arrow News arrow Cinéconcert
 
Cinéconcert Convertir_en_PDF Version_imprimable Suggérer_par_mail

C L A P

A l'initiative du CLAP Poitou Charentes
Association régionale des cinémas d'art & essai

Rendez-vous avec le cinéma patrimoine

Cinéconcert

Cinéconcert So this is Paris

mercredi 16 mai à 20h30

Le Cinéma REX de Chauvigny présente en cinéconcert:

So this is Paris

So this is Paris

de Ernst Lubitsch

USA - 1927 - 1h20 - muet -

Avec: Monte Blue, Patsy Ruth Miller, Lilian Tashman

Synopsis: Le Dr Giraud retrouve par hasard une vieille amie, Georgette, mariée à un artiste. Pour retrouver son amie à une soirée, il commence à mentir à son épouse...

Lubitsch est toujours à l’aise dans le vaudeville. Il s’agit ici, une fois de plus, d’un cas classique de tromperie, accompagné des quiproquos et méprises habituels. En soi, chaque saynète est assez anodine mais l’ensemble dévoile une charge comique latente que seul Lubitsch, par les ressources de la caméra, sait faire exploser. C’est ainsi une utilisation diabolique de l’espace scénique qui fait de ce vaudeville un grand film. Chaque scène fait jouer ici l’espace, non dans un but décoratif, mais à seule fin de faire progresser l’intrigue. On peut transformer une pièce en film en suivant les acteurs pas à pas, en collant à eux pour surprendre leurs moindres réactions, mais on peut aussi (ce qui est plus difficile) prendre du champ par rapport à eux, les laisser en liberté, et dévoiler leur comportement comme à leur insu.

Jean Domarchi

C’est le film le plus drôle de toute la période américaine muette de Lubitsch. Il peut sembler dommage que, plus que dans ses films précédents, une grande partie de la narration et même de la progression dramatique repose sur les intertitres ; en réalité, la mise en scène, ainsi libérée des contraintes du récit,se concentre sur l’impact de l’image. Le motif de la symétrie est développé en d’infinies variations : deux couples interchangeables, deux maisons de part et d’autre d’une même rue, et Lubitsch surpasse encore la virtuosité de ses films précédents. Le goût du quiproquo y est poussé jusqu’à l’hystérie, culminant dans l’éblouissante séquence du bal, avec son charme endiablé et l’accélération du montage qui traduit la griserie du héros. Tout le film est du même acabit : un doux délire qu’on aimerait voir durer éternellement.
N.T Binh, Christian Viviani

Jacques Cambra
Photo / archives Xavier Léoty

Séance accompagnée au piano par Jacques cambra

Difficile de raconter un ciné concert... Le film muet, une fois pensé par le scénariste et le réalisateur, est fixé sur la pellicule et se reproduit à jamais à l’identique. Mais ponctuellement et pendant le court instant de la séance, il va rencontrer à la fois public et musicien, liés intimement l’espace d’un instant autour de cette oeuvre atemporelle, signée par un créateur du passé.
Difficile de raconter un ciné concert... Où la chaleur et la confiance des organisateurs compte tant pour trouver la note bleue qui se fondra en images.
Difficile de raconter un ciné concert… Il n’y a rien que le cinéma, rien qu’un film avec le film, un film autour du film, un film pour retrouver un parfum qui s’évanouit peu à peu…

une seule séance: le mercredi 16 mai à 20h30

nos partenaires:

ADRC ADRC ADRC ADRC C L A P

 
< Précédent   Suivant >
Newsflash
Bientôt à l'affiche
Résultat des jeux
Les gagnants des
3 derniers jeux terminés:
Jeu N° 232
Pas de gagnant
Jeu N° 231
Pas de gagnant
Jeu N° 230
Baptiste Michaud
Inscrivez-vous
et jouez en ligne.
partenaire
Les films de la semaine sont présentés dans la rubrique cinéma de "la quotidienne" sur
R.E.C. 103.7FM


echo des Choucas
Navigation
Pour profiter de tout le site, installez Firefox:

Get Firefox
___________

icra
Ce portail peut être vu et consulté par un public: enfants.
___________
Valid XHTML 1.0 Transitional