(C) 2018 Chauvigny Cinéma
Déclaration CNIL: recépissé n° 1139625 du 10 janvier 2006
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.
JoomlaCurve v.five-beta (preview) template for Joomla! CMS by Tony Leone.
Page générée en 0.006961 secondes


Menu vertical
Menu vertical
Contenu
Contenu
Chat
Chat

Accueil Séances Tous les films Contacts Liens non-connecté Proposer un article Vous n'avez pas de message
English Deutch



 Mardi 16 janvier 2018 10:44:36  GMT +1  
  Menu
 
Accueil
Tous les films
tarifs
News
Nous contacter
Liens (partenariats)
Jeux
Films du patrimoine
écran enchanté
Ecole et Cinéma
Collège et cinéma
Plan du site
Blog
Connexion





gratuitement et participez aux discussions dans les forums, ou déposez vos critiques.
Widget Chauvigny cinema

Le programme du Rex
sur le bureau de votre ordinateur:
widget

Syndication

Les dernières news de Chauvigny Cinéma sur votre bureau:

cette semaineAujourd'huiTous les articles

Pour lire les fils de news ci-dessus, adoptez le meilleur lecteur gratuit du moment:

RSSOwl Valid XHTML 1.0 Transitional Validate my RSS feed

Ajouter le programme
d'aujourd'hui à votre
bureau google:
Add to Google

ou le programme
hebdomadaire:
Add to Google

Favoris
Ajouter site (IE)
Ajouter page (IE)
Page de démarrage (IE)
 


Accueil arrow News arrow patrimoine novembre 2012
 
patrimoine novembre 2012 Convertir_en_PDF Version_imprimable Suggérer_par_mail

C L A P

A l'initiative du CLAP Poitou Charentes
Association régionale des cinémas d'art & essai

Rendez-vous avec le cinéma patrimoine


novembre 2012

Le Cinéma REX de Chauvigny propose:

Lola

Le film-patrimoine du mois

Lola

de Jacques Demy

France - Drame - 1961 - 1h 25 -

Avec: avec Anouk Aimée, Marc Michel, Jacques Harden, Corinne Marchand
Musique : Michel Legrand - Images : Raoul Coutard

Synopsis: Lola, danseuse de cabaret, élève un enfant dont le père, Michel, est parti depuis sept ans. Elle l’attend, elle chante, danse, et aime éventuellement les marins qui passent. Roland Cassard, un ami d’enfance retrouvé par hasard, devient très amoureux d’elle. Mais elle attend Michel…

“Je suis parti vraiment de souvenirs personnels de ma vie d’adolescent à Nantes. Je me souviens que celle qui était Lola et qui était une petite fille de dix ans qui habitait le même immeuble que moi prenait de l’argent dans le sac de sa mère pour m’emmener à la foire. J’avais neuf ans et après la classe on partait à la foire tous les deux. Ce sont des souvenirs impérissables. Et ça me plaisait beaucoup de faire quelque chose sur la fidélité, la fidélité à un souvenir, et d’y mêler ces souvenirs de Nantes, de l’époque où j’étais au collège et où je séchais les cours pour aller au cinéma… le moment où on cherche sa vie, sa raison d’être. Et le film est fait d’un mélange, ainsi… Toute création est faite de présent, de passé et d’avenir, des choses qu’on a connues, rencontrées…”

Jacques Demy

“Jacques Demy déroule une manière de féerie réaliste où Anouk Aimée se montre admirable et symbolise cette nursery de “marins de tristesse” et des “filles de joie” qui rêvent ensemble d’une pureté mystérieuse.”
Jean Cocteau

“Quand on pense à Lola c’est la sublime Anouk Aimée dans sa guêpière de chanteuse de music hall, qui nous apparaît. Dans cette tenue Lola se pose, non comme une fille-mère triste et abandonnée, mais comme une femme joyeuse qui croit à l’amour, à ses rêves, et qui nous prouve qu’elle a raison. La guêpière, symbole par excellence de la femme légère, Lola la désigne comme son “maillot”, elle vit avec à la ville comme à la scène. Le film n’a pu être une comédie musicale mais Lola vit sa vie comme telle, elle en a le costume. Jacques Demy a été inspiré par les actrices américaines de l’après-guerre. Il dédiait Lola à Max Ophüls qui dans Le Plaisir faisait vivre des femmes libres et corsetées. Il a inventé Lola, une femme glamoureuse, émouvante et drôle… intemporelle. Jacques Demy nous inspirera toujours la vie rêvée.
Fifi Chachnil, créatrice de mode

“J’ai vu et revu Lola toute ma vie mais c’est lors de l’étalonnage de cette version restaurée que je l’ai découvert. Comme tous les films que j’aime, je n’avais jamais réussi à le “décortiquer”, à me concentrer sur la mise en scène pour tenter de comprendre d’ou vient ce charme fou qui émane des plans noir et blanc de Raoul Coutard… A chaque fois le récit me prenait, et je terminais le film en me disant que ça serait pour la fois d’après… Pour ce qui est de la magie, je n’ai toujours pas compris ! Je crois qu’il faut renoncer à l’expliquer, mais j’ai vu les successions de travellings - qu’on remarque à peine - sur les amoureux dans le passage Pommeraye, le choix des contrastes forts, dû au manque de moyens pour éclairer les intérieurs, le bricolage génial de la chanson de l’Eldorado tournée sans musique et savouré encore les répliques inouïes de la belle Lola : “Touche ! J’ai lavé mes cheveux… on dirait de la soie !”
Mathieu Demy

Grand Prix de l’Académie du Cinéma

une seule séance: le dimanche 4 novembre à 20h00

nos partenaires:

ADRCafcaeRégion Poitou-CharentesDRAC Poitou-CharentesC L A P

 
< Précédent   Suivant >
Newsflash
Bientôt à l'affiche
Résultat des jeux
Les gagnants des
3 derniers jeux terminés:
Jeu N° 232
Pas de gagnant
Jeu N° 231
Pas de gagnant
Jeu N° 230
Baptiste Michaud
Inscrivez-vous
et jouez en ligne.
partenaire
Les films de la semaine sont présentés dans la rubrique cinéma de "la quotidienne" sur
R.E.C. 103.7FM


echo des Choucas
Navigation
Pour profiter de tout le site, installez Firefox:

Get Firefox
___________

icra
Ce portail peut être vu et consulté par un public: enfants.
___________
Valid XHTML 1.0 Transitional