(C) 2018 Chauvigny Cinéma
Déclaration CNIL: recépissé n° 1139625 du 10 janvier 2006
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.
JoomlaCurve v.five-beta (preview) template for Joomla! CMS by Tony Leone.
Page générée en 0.004769 secondes


Menu vertical
Menu vertical
Contenu
Contenu
Chat
Chat

Accueil Séances Tous les films Contacts Liens non-connecté Proposer un article Vous n'avez pas de message
English Deutch



 Samedi 20 janvier 2018 00:17:01  GMT +1  
  Menu
 
Accueil
Tous les films
tarifs
News
Nous contacter
Liens (partenariats)
Jeux
Films du patrimoine
écran enchanté
Ecole et Cinéma
Collège et cinéma
Plan du site
Blog
Connexion





gratuitement et participez aux discussions dans les forums, ou déposez vos critiques.
Widget Chauvigny cinema

Le programme du Rex
sur le bureau de votre ordinateur:
widget

Syndication

Les dernières news de Chauvigny Cinéma sur votre bureau:

cette semaineAujourd'huiTous les articles

Pour lire les fils de news ci-dessus, adoptez le meilleur lecteur gratuit du moment:

RSSOwl Valid XHTML 1.0 Transitional Validate my RSS feed

Ajouter le programme
d'aujourd'hui à votre
bureau google:
Add to Google

ou le programme
hebdomadaire:
Add to Google

Favoris
Ajouter site (IE)
Ajouter page (IE)
Page de démarrage (IE)
 


Accueil arrow News arrow patrimoine novembre 2012
 
patrimoine novembre 2012 Convertir_en_PDF Version_imprimable Suggérer_par_mail

C L A P

A l'initiative du CLAP Poitou Charentes
Association régionale des cinémas d'art & essai

Rendez-vous avec le cinéma patrimoine


novembre 2012

Le Cinéma REX de Chauvigny propose:

Dans la chaleur dela nuit

Le film-patrimoine du mois

Dans la chaleur de la nuit

de Norman Jewison

USA - Policier - 1967 - 1h 49 - VOST -

Avec: avec Sidney Poitier, Rod Steiger, Warren Oates
chanson du générique : Ray Charles - compositeur : Quincy Jones

Synopsis: Virgil Tibbs est un officier de police noir, du nord des États-Unis. En visite dans une petite ville du sud, il se retrouve impliqué dans une enquête sur un meurtre...

Tourné trois ans à peine après l’adoption de la loi sur les droits civiques, mettant fin - du moins en théorie - au régime de ségrégation raciale, Dans la chaleur de la nuit prouve formidablement que le cinéma engagé peut s’exprimer à travers un film de genre - en l’occurrence, un polar. Dès les premiers plans, le protagoniste, campé avec élégance et retenue par Sidney Poitier, est l’objet d’un délit de faciès : alors qu’il attend le train pour rentrer chez lui, il est arrêté et traité sans ménagement par un flic obtus et raciste qui le soupçonne de meurtre. Le ton est donné : l’antagonisme entre l’expert en criminologie noir et les policiers de la petite ville, tous blancs, structure la narration et donne la mesure du racisme ordinaire qui caractérisait une grande partie des États-Unis vers la fin des années 60.

Pour autant, l’intelligence de Jewison, cinéaste progressiste, consiste à renvoyer dos à dos les préjugés des deux personnages principaux. Car si Gillespie, joué avec gourmandise par Rod Steiger, est d’abord aveuglé par la couleur de la peau de Virgil Tibbs, celui-ci n’est pas exempt d’idées préconçues et affiche même un certain dédain à l’égard des policiers qu’il considère ostensiblement comme des “ploucs”. À cet égard, la confrontation entre la distinction de Tibbs et la rusticité de Gillespie est éloquente, tout comme leur maniement de la langue anglaise. Mais les deux hommes apprennent peu à peu à se connaître et à surmonter leurs préjugés, sans que cette évolution ait jamais rien d’artificiel.
Rythmé par la partition jazzy de Quincy Jones et la chanson de Ray Charles, le film nous plonge dans une atmosphère moite suggérée par le titre qui accentue le climat malsain de cette petite ville du Sud. Pourtant Dans la chaleur de la nuit a été tourné non pas dans le Mississippi mais dans l’Illinois car les acteurs noirs n’étaient pas en sécurité dans le “Deep South”. À croire que les thématiques abordées courageusement par Norman Jewison pouvaient encore heurter les consciences dans l’Amérique de L.B. Johnson. Une audace qu’Hollywood a récompensée en décernant l’Oscar du meilleur film à cet opus qui n’a pas pris une ride.

Solaris distribution

En évitant les écueils du film à message, Norman Jewison livre une oeuvre sous tension dont le récit classique se révèle d’une redoutable efficacité, le tout porté par un duo d’acteurs très inspiré.
Critikat.com

Dans la chaleur de la nuit est un beau film sur la maîtrise de soi, celle qui prévient, à rebours de nos pulsions les plus sombres, de lever la main sur quiconque ne nous ressemble pas.
Le Monde

Oscars du Meilleur acteur (Rod Steiger), du Meilleur film, du Meilleur montage (Hal Ashby)

une seule séance: le dimanche 25 novembre à 20h00

nos partenaires:

ADRCafcaeRégion Poitou-CharentesDRAC Poitou-CharentesC L A P

 
< Précédent   Suivant >
Newsflash
Bientôt à l'affiche
Résultat des jeux
Les gagnants des
3 derniers jeux terminés:
Jeu N° 232
Pas de gagnant
Jeu N° 231
Pas de gagnant
Jeu N° 230
Baptiste Michaud
Inscrivez-vous
et jouez en ligne.
partenaire
Les films de la semaine sont présentés dans la rubrique cinéma de "la quotidienne" sur
R.E.C. 103.7FM


echo des Choucas
Navigation
Pour profiter de tout le site, installez Firefox:

Get Firefox
___________

icra
Ce portail peut être vu et consulté par un public: enfants.
___________
Valid XHTML 1.0 Transitional