(C) 2018 Chauvigny Cinéma
Déclaration CNIL: recépissé n° 1139625 du 10 janvier 2006
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.
JoomlaCurve v.five-beta (preview) template for Joomla! CMS by Tony Leone.
Page générée en 0.003847 secondes


Menu vertical
Menu vertical
Contenu
Contenu
Chat
Chat

Accueil Séances Tous les films Contacts Liens non-connecté Proposer un article Vous n'avez pas de message
English Deutch



 Dimanche 21 janvier 2018 13:34:15  GMT +1  
  Menu
 
Accueil
Tous les films
tarifs
News
Nous contacter
Liens (partenariats)
Jeux
Films du patrimoine
écran enchanté
Ecole et Cinéma
Collège et cinéma
Plan du site
Blog
Connexion





gratuitement et participez aux discussions dans les forums, ou déposez vos critiques.
Widget Chauvigny cinema

Le programme du Rex
sur le bureau de votre ordinateur:
widget

Syndication

Les dernières news de Chauvigny Cinéma sur votre bureau:

cette semaineAujourd'huiTous les articles

Pour lire les fils de news ci-dessus, adoptez le meilleur lecteur gratuit du moment:

RSSOwl Valid XHTML 1.0 Transitional Validate my RSS feed

Ajouter le programme
d'aujourd'hui à votre
bureau google:
Add to Google

ou le programme
hebdomadaire:
Add to Google

Favoris
Ajouter site (IE)
Ajouter page (IE)
Page de démarrage (IE)
 


Accueil arrow News arrow lettre à Yves
 
lettre à Yves Convertir_en_PDF Version_imprimable Suggérer_par_mail
Les membres de l’Association Chauvigny Cinéma ont l’immense tristesse de faire part du décès de leur ami Yves Jallais, membre de l’association depuis sa création

En souvenir d'Yves, au nom de tous ses amis du cinéma

samedi 27 octobre

Yves, il revenait à l’un d’entre nous de te rendre un dernier hommage. Au nom de tous tes amis du cinéma de Chauvigny.

Soutenu par notre longue amitié, je vais faire en sorte que ce témoignage soit comme tu le souhaitais, pas trop triste et qu’il ressemble à l’aventure que nous avons vécue tous ensemble au sein de cette merveilleuse association.

Tu y étais arrivé parmi les premiers et, rapidement, ton rôle y est devenu essentiel. Par ton activité, ta disponibilité, tes initiatives, ton désir jamais rassasié de soutenir et de développer l’audience du cinéma. Promoteur infatigable de notre action, tu as su nouer des relations avec de nombreuses associations, avec la presse, la radio locale, pour assurer au cinéma la place et le rayonnement qu’il méritait à tes yeux.

Souvent ta fougue, ta générosité nous débordaient nous autres, plus raisonnables, qui n’avions pas, comme toi, l’imagination fertile qui te permettait sans cesse de proposer des projets d’animation pour que le REX soit, en permanence, le lieu d’élaboration d’une sensibilité, d’un éveil ouvert aux préoccupations et aux problèmes de notre temps.

Le Rex fut ce lieu magnifique de chaleur, de partage grâce à toi. Tu l’as infusé de tes qualités, de tes attentes, de cette immense attention à l’égard des autres et notamment à l’égard de tous ceux à qui on ne donne jamais la possibilité de se faire entendre.

Tu as trouvé là, au Rex, un de tes centres d’engagement qui t’offrait la place que tu souhaitais occuper parmi nous.

Véritable homme de culture, porté sur tous les modes d’expression, le cinéma était une des formes qui répondait à tes préoccupations et à ta sensibilité par sa puissance de diffusion, sa diversité, sa richesse et son caractère populaire. Sans relâche tu t’es efforcé d’ouvrir le cinéma à tous les publics et jamais tu n’étais aussi satisfait que lorsque les spectateurs venaient nombreux voir les films que nous avions choisis.

Souvenons-nous des soirées un peu exceptionnelles où nous restions nombreux, longtemps après la projection. Allant de l’un à l’autre, tu trouvais dans ces moments si chaleureux, la récompense de tes efforts et nous mesurions alors le prix de notre belle amitié.

Enfin, tu avais trouvé, au travers de notre association, une forme de participation à la vie publique qui répondait peut être à ce qui t’était le plus cher : l’accès de tous à la culture et à la dignité.

Yves, nous étions tous séduits par ta facilité, du geste et du verbe. Artiste, tu l’étais intensément, ton corps en était le magnifique instrument et la vie était ton théâtre.

A la fois Pierrot et Don Quichotte, figures tutélaires de ton imaginaire, tu avais emprunté à ces modèles la poésie de l’un et l’utopie de l’autre pour essayer, toujours sans jamais désespérer, changer le monde et le rendre meilleur.

Yves, merci pour tout ce que tu nous as donné, pour ce que tu nous as permis de regarder autrement et pour la chance de t’avoir rencontré.

___________________________________________

Quelques messages de sympatie:

Nous avons la tristesse de vous annoncer le décès d'Yves Jallais. Il faisait partie des fondateurs de l’association Chauvigny cinéma il y à presque 20 ans; il à participé activement à son fonctionnement jusqu’à cette maladie qui l'a trop vite emporté. Vous avez tous pu apprécier sa disponibilité et son engagement au cinéma, dans d'autres associations, ou dans la vie sociale de Chauvigny.
Sa voix, ses compétences, ses qualités humaines nous manqueront énormément

Yves avait pris une part essentielle dans le développement et le rayonnement du cinéma dans notre cité.

Militant, bénévole, il avait trouvé dans le cinéma, un sens à son engagement au service des autres. Au travers de cette forme d’expression culturelle, inlassablement, il choisissait la qualité, évitait l’élitisme, était toujours attentif aux réactions du public.

Pour lui, le cinéma, comme toutes les autres formes d’expression, n’avait de sens que s’il était accessible, partagé et porteur de sens. Généreux, il était toujours là pour accueillir les spectateurs, ses amis, dans le hall du Rex, pour faire la promotion d’un film, pour partager une émotion.

Yves parti, c’est peu dire qu’il va nous manquer, lui qui avait participé à cette belle aventure depuis près de vingt ans, mais surtout qui nous rappelait le sens de notre action dans la ville et pour ses habitants.

Yves aimait s'engager. Il l'a montré pour le  REX, mais aussi pour la radio , pour le théâtre, le conseil municipal... Il aimait la vie et surtout ramasser des cèpes qu'il offrait généreusement. Ses talents d'acteurs étaient reconnus et appréciés. Nous nous souviendrons longtemps de sa stature et de sa voix... Mais ce qu'il aimait par-dessus tout: s'enflammer. Aujourd'hui que sa flamme s'est éteinte, ce sera nécessairement différent. Yves nous manque déjà et pour toujours. Hervé.

Je ne savais pas qu’Yves était malade, d’où ma stupeur à l’annonce de cette nouvelle. J’ai de la peine à réaliser… C’était un ami chaleureux avec lequel j’ai partagé les joies du projectionniste et quelques scènes de théâtre. Adieu l’ami, tu resteras dans le cœur de beaucoup d’entre nous Pierre Jutant.

Yves était une "vraie personne", une personnalité que j'ai eu la chance de rencontrer il y a 20 ans Par et Pour Le Rex.
Sa présence dans la salle de cinéma ne passait jamais inaperçue et si prochainement lors d'une projection le film est trop pesant, ou trop sanglant ou trop.... de "tout" , les murs du cinéma sauront je le pense, me restituer les "célèbres impatiences" d'Yves.
Yves va nous manquer, et je suis déjà triste de ne plus entendre sa voix.  Christine.

L'équipe du Cinéma vient de perdre une grande figure, Yves nous manquera à tous, un personnage que nous aimions tous; son humour, sa gentillesse, sa disponibilité, je ne suis pas un de ceux qui le connaissait le mieux mais je suis profondément triste d'apprendre cette nouvelle. Jacques Taupeau

Sa présence dans la salle de cinéma ne passait jamais inaperçue et si, prochainement, lors d'une projection  le film est trop pesant, ou trop sanglant ou trop.... de "tout" , les murs du cinéma sauront je le pense, me restituer les "célèbres impatiences" d'Yves. Yves va nous manquer, et je suis déjà triste de ne plus entendre sa voix.

Yves était une forte personnalité, haute en couleurs, qui ne pouvait laisser indifférent, nous en avons tous des souvenirs: Il a été mon premier "maître projectionniste" et a su me mettre dans l'ambiance de l'équipe du Rex, dans laquelle il allait si bien: d’accord, pas d’accord, mais toujours respectueux. Il fait partie de ces personnes qui marquent ceux qui les approchent. David

Ainsi soit il, tel est le nom du film.... Depuis 20 ans nous avions l'habitude d'entendre ta voix joviale dans les murs du cinéma REX. En plus de tout ce qui est déjà dit par les cinéphiles de l'association, je garde en mémoire le souvenir d'un personnage pour qui les mathématiques étaient de la poésie. Nous aurons toujours une pensée pour toi, Yves, au cinéma ou dans les allées du marché de Chauvigny. Salut l'artiste  Susan et J Marc

 Nous n'avons pas eu le temps de lui dire au revoir et c'est le plus dur, mais comme le dit Estelle, de cette façon nous garderons le souvenir d'Yves tel que nous l'avons connu, tel qu'il était : enthousiaste, joyeux, foncièrement optimiste et idéaliste, excessif en tout, chaleureux et souriant mais aussi râleur, envahissant et parfois même chiant, mais c'est comme ça qu'on l'aimait et qu'il nous manque... je me souviendrai toujours de nos débats homériques en réunion de programmation, de nos discussions interminables sur le marché, et même ses soupirs et ses bâillements pendant les films et ses commentaires intempestifs à la sortie me manqueront. Il a été notre premier ami à Chauvigny, c'est lui qui est resté un dimanche soir jusqu'à 4h du matin pour aider Mario à démêler et réembobiner le film qu'il avait fait tomber par terre, avec Francine ils ont été des grands parents d'adoption quand nos enfants étaient petits, il a entraîné Mario dans la campagnes des municipales et je lui en ai toujours voulu, il est venu animer un concert de l'harmonie avec sa voix et sa poésie, même quand il n'était pas là au marché on parlait de lui, et maintenant il y aura un vide à Chauvigny et dans nos coeurs, le samedi matin et chaque fois qu'on ira au cinéma et dans les réunions de programmation, quand on passera les Ken Loach qu'il adorait et les films "chinois" qu'il détestait. Yves, on t'aime, ta grosse voix, ton sourire et ta barbe piquante nous manqueront toujours, mais en même temps tu seras toujours là, comme une ombre bienveillante. Anne-Françoise

Le cinéma perd un de ses plus grands admirateurs, et nous un ami.
Salut Yves, tu seras toujours avec nous. patrick

A la lecture de tous ces hommages très émouvants qui lui sont rendus, c'est quand même difficile d'accepter une telle disparition : c'est trop injuste que des supers gens nous quittent beaucoup trop tôt et je ne dé-colère pas. Béatrice

Nous avons été très nombreux, ce matin, pour dire au-revoir à notre ami Yves. Les éloges se sont multipliés, les coeurs ont parlé, l'émotion était intense. Chaque membre de l'assistance vivait ses phases de vie au fur et à mesure qu'elles nous étaient présentées, découvrant peut-être des facettes méconnues.
Le connaissant, certes beaucoup moins que d'autres car encore un jeunot dans l'équipe, je me suis mis à imaginer ce qu'il en pensait, lui, de tout ce qui était dit en son honneur et je me plais à croire que ça devait donner à peu près: "mais arrêtez toutes vos c... ne profitez pas que je ne peux pas vous répondre"... Merci Alain pour tes propos tenus sur ton ami de 25 ans en présence de notre cher Hervé. Christian Cammal

 
< Précédent   Suivant >
Newsflash
Bientôt à l'affiche
Résultat des jeux
Les gagnants des
3 derniers jeux terminés:
Jeu N° 232
Pas de gagnant
Jeu N° 231
Pas de gagnant
Jeu N° 230
Baptiste Michaud
Inscrivez-vous
et jouez en ligne.
partenaire
Les films de la semaine sont présentés dans la rubrique cinéma de "la quotidienne" sur
R.E.C. 103.7FM


echo des Choucas
Navigation
Pour profiter de tout le site, installez Firefox:

Get Firefox
___________

icra
Ce portail peut être vu et consulté par un public: enfants.
___________
Valid XHTML 1.0 Transitional