(C) 2018 Chauvigny Cinéma
Déclaration CNIL: recépissé n° 1139625 du 10 janvier 2006
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.
JoomlaCurve v.five-beta (preview) template for Joomla! CMS by Tony Leone.
Page générée en 0.003289 secondes


Menu vertical
Menu vertical
Contenu
Contenu
Chat
Chat

Accueil Séances Tous les films Contacts Liens non-connecté Proposer un article Vous n'avez pas de message
English Deutch



 Samedi 20 janvier 2018 00:07:41  GMT +1  
  Menu
 
Accueil
Tous les films
tarifs
News
Nous contacter
Liens (partenariats)
Jeux
Films du patrimoine
écran enchanté
Ecole et Cinéma
Collège et cinéma
Plan du site
Blog
Connexion





gratuitement et participez aux discussions dans les forums, ou déposez vos critiques.
Widget Chauvigny cinema

Le programme du Rex
sur le bureau de votre ordinateur:
widget

Syndication

Les dernières news de Chauvigny Cinéma sur votre bureau:

cette semaineAujourd'huiTous les articles

Pour lire les fils de news ci-dessus, adoptez le meilleur lecteur gratuit du moment:

RSSOwl Valid XHTML 1.0 Transitional Validate my RSS feed

Ajouter le programme
d'aujourd'hui à votre
bureau google:
Add to Google

ou le programme
hebdomadaire:
Add to Google

Favoris
Ajouter site (IE)
Ajouter page (IE)
Page de démarrage (IE)
 


Accueil arrow News arrow patrimoine octobre 2013
 
patrimoine octobre 2013 Convertir_en_PDF Version_imprimable Suggérer_par_mail

A l'initiative du CLAP Poitou Charentes
Association régionale des cinémas d'art & essai

Rendez-vous avec le cinéma patrimoine


octobre 2013

Le Cinéma REX de Chauvigny vous propose:

La Baie des anges

Le film-patrimoine du mois

La Baie des anges

de Jacques Demy

film français - 1963 - 1h19mn -

Avec: Jeanne Moreau, Claude Mann, Paul Guers

Synopsis: Jean Fournier, un employé de banque, est initié au jeu par un collègue. Ses premiers gains lui donnent envie d'aller tenter sa chance au casino de Nice. Il y rencontre la séduisante Jackie, une habituée des salles de jeux...

"J'ai voulu démonter et démontrer le mécanisme d'une passion. Cela pouvait être aussi bien l'alcool que la drogue, par exemple. Ce n'était pas le jeu en soi"

Jacques Demy

De la pointe de la langue à la racine des cheveux, Jacques Demy a métamorphosé Jeanne Moreau. Elle parle à toute vitesse, oublie les points pour faire durer les virgules, bafouille, virevolte, agitant une incroyable ­chevelure blond platine. Cette coiffure incandescente est un puits de lumière où le petit employé de banque, vêtu comme un croque-mort, rêve de se noyer pour oublier les ténèbres de l'ennui. Jacques Demy ne cesse de jouer sur les contrastes du noir et blanc pour dépeindre le choc de deux mondes, qui finissent par s'imprégner l'un de l'autre. Comme dans tous ses films, il se passionne pour le hasard des rencontres et la révolution qu'elles provoquent dans les coeurs. L'amour triomphe toujours, comme en témoigne la course finale, où Jeanne Moreau fuit le ­casino à travers une galerie des glaces pour rejoindre l'homme de sa vie. Son corps fébrile se reflète dans les miroirs, par bribes décomposées. En un clin d'oeil, son passé de folie solitaire vole en éclats pour une nouvelle vie de passion partagée.

Marine Landrot, Télérama

La chevelure blonde platine mise en valeur par la pellicule noir et blanc, le corps moulé dans un tailleur Cardin immaculé, Jeanne Moreau y est littéralement éblouissante. Mais ses jolis atours ne seraient rien sans son attitude : contrairement à Marilyn Monroe l’instinctive, Jeanne est une intellectuelle. Du coup, lorsqu’elle joue les bécasses, on sent qu’elle s’amuse, qu’elle en rajoute et qu’elle aime ça. Le résultat est une véritable leçon de séduction.

Géraldine Dormoy, L'Express

Qu’est-ce qui explique alors que La Baie des Anges soit peut-être le plus beau film de Jacques Demy ? "Beau" n’est d’ailleurs pas forcément le qualificatif le plus approprié. Non parce qu’il serait plastiquement déficient : au contraire, son noir et blanc très sec, sans afféterie, est superbe, plus encore que celui de Lola. Mais parce qu’il fuit comme la peste la "joliesse" ou le "décoratif", pour mieux embrasser une posture esthétique bien plus forte : l’élégance. Cette élégance tient d’abord à la façon de traiter le sujet et particulièrement de l’introduire. En une courte scène, le décor est planté et le film lancé, à la vitesse du travelling arrière de son plan séquence de générique de début. Caron (Paul Guers) tend le fruit défendu (le jeu) à son jeune collègue Jean Fournier (Claude Mann) et on sait évidemment qu’il va mordre dedans, ne serait-ce que pour fuir un père campé sur ses principes moraux (si les "couples" mère-fille abondent chez Demy, il s’agit ici du seul couple père-fils de son cinéma, dont il n’est pas anodin de constater qu’il s’avère infiniment plus castrateur). Pour autant, Demy nous épargne la "descente aux enfers" et ses poncifs éculés, même quand Jean croise la route de Jackie Demaistre (Jeanne Moreau), accro au jeu depuis plusieurs années. Non, ses personnages gardent bien trop de classe pour ça, même et surtout quand ils perdent près d’un million (d’anciens francs) en quelques minutes. C’est l’une des grandes leçons retenues de ces comédies américaines sophistiquées, celles des Lubitsch, Wilder ou Edwards (Diamants sur canapé, auquel l’état de griserie permanente des personnages dans un monde de luxe qui n’est pas tout à fait le leur fait souvent penser, a été tourné peu avant), où l’on fait comme si rien n’avait vraiment jamais d’importance.

Pourtant, comme presque toujours chez Demy, les personnages ont leurs fêlures. Surtout Jackie, qui évoque à la fois la Lola/Anouk Aimée du premier film de Demy (rappelons que La Baie des Anges n’est que le deuxième) et, de façon très troublante, la Marilyn des dernières années, notamment celle des Désaxés : même blondeur platine exacerbée, même maquillage juste un peu trop excessif, même propension à l’ivresse, même exubérance masquant à grand peine un profond désarroi intérieur… C’est véritablement ce personnage, et l’interprétation de Jeanne Moreau, que l’on s’étonne de ne plus avoir revue dans ses films par la suite, qui rattache La Baie des Anges à l’œuvre de Demy de la façon la plus évidente ; il lui fera d’ailleurs un clin d’œil dans Model Shop en en faisant une vieille amie évoquée par Lola. Car, pour le reste, La Baie des Anges est plutôt sous très haute influence bressonnienne, référence déjà présente dans Lola, via la comédienne Elina Labourdette. Et plus précisément de Pickpocket, qui était alors l’un des derniers films en date de Robert Bresson (1959). On y trouve la même sécheresse de la mise en scène, qui pourrait presque aussi permettre d’employer le mot d’austérité (évidemment étonnant pour qui ne connaît que le Demy des Demoiselles de Rochefort ou de Peau d’âne), une certaine raideur dans l’interprétation de Claude Mann (absolument parfait dans le cadre du film et qui forme un très beau duo complémentaire avec Jeanne Moreau), la même attention aux gestes très précis des professionnels aguerris que sont les croupiers et caissiers de casino (comme les pickpockets dans le film de Bresson… ou le sabotier du Val de Loire, dans le court-métrage éponyme de Demy lui-même).

Culturopoing.com

Fred Abrachkoff

Le film vous sera présenté par Fred Abrachkoff

Auteur, comédien, humoriste, Fred Abrachkoff est aussi cinéphile. Tout petit déjà, il s'abimait les yeux à regarder des films de Hitchcock ou de Duvivier qui passaient très tard, mais moins qu'aujourd'hui. Il en a gardé l'amour des vieux films en Noir et Blanc , qui ne sont même pas forcément parlants. Si ça ne vous dérange pas, il viendra vous présenter les Séances Patrimoine, d'abord parce que ça l'amuse, ensuite parce que c'est pas loin de chez lui, enfin parce que, comme tous les grands malades, il brûle de vous faire partager sa passion !" Et il a même un blog où il parle (souvent !) de cinéma : http://fredabrachkoff.blogspot.fr/
Note : si certains films seront en Noir et Blanc, la présentation sera toujours en couleurs !

Une seule séance: dimanche 6 octobre à 20h00

nos partenaires:

ADRC afcae Région Poitou-Charentes DRAC Poitou-Charentes C L A P

 
< Précédent   Suivant >
Newsflash
Bientôt à l'affiche
Résultat des jeux
Les gagnants des
3 derniers jeux terminés:
Jeu N° 232
Pas de gagnant
Jeu N° 231
Pas de gagnant
Jeu N° 230
Baptiste Michaud
Inscrivez-vous
et jouez en ligne.
partenaire
Les films de la semaine sont présentés dans la rubrique cinéma de "la quotidienne" sur
R.E.C. 103.7FM


echo des Choucas
Navigation
Pour profiter de tout le site, installez Firefox:

Get Firefox
___________

icra
Ce portail peut être vu et consulté par un public: enfants.
___________
Valid XHTML 1.0 Transitional