(C) 2018 Chauvigny Cinéma
Déclaration CNIL: recépissé n° 1139625 du 10 janvier 2006
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.
JoomlaCurve v.five-beta (preview) template for Joomla! CMS by Tony Leone.
Page générée en 0.004138 secondes


Menu vertical
Menu vertical
Contenu
Contenu
Chat
Chat

Accueil Séances Tous les films Contacts Liens non-connecté Proposer un article Vous n'avez pas de message
English Deutch



 Samedi 20 janvier 2018 00:19:08  GMT +1  
  Menu
 
Accueil
Tous les films
tarifs
News
Nous contacter
Liens (partenariats)
Jeux
Films du patrimoine
écran enchanté
Ecole et Cinéma
Collège et cinéma
Plan du site
Blog
Connexion





gratuitement et participez aux discussions dans les forums, ou déposez vos critiques.
Widget Chauvigny cinema

Le programme du Rex
sur le bureau de votre ordinateur:
widget

Syndication

Les dernières news de Chauvigny Cinéma sur votre bureau:

cette semaineAujourd'huiTous les articles

Pour lire les fils de news ci-dessus, adoptez le meilleur lecteur gratuit du moment:

RSSOwl Valid XHTML 1.0 Transitional Validate my RSS feed

Ajouter le programme
d'aujourd'hui à votre
bureau google:
Add to Google

ou le programme
hebdomadaire:
Add to Google

Favoris
Ajouter site (IE)
Ajouter page (IE)
Page de démarrage (IE)
 


Accueil arrow News arrow patrimoine mars 2017
 
patrimoine mars 2017 Convertir_en_PDF Version_imprimable Suggérer_par_mail

A l'initiative du CLAP Poitou Charentes
Association régionale des cinémas d'art & essai

Rendez-vous avec le cinéma patrimoine

dimanche 26 mars à 20h00

le Cinéma REX de Chauvigny présente:

Love Streams

Love Streams

Un film de John Cassavetes

film Américain - 1984 - genre: Drame, Comédie dramatique - Durée: 2h 21mn
Avec: Burt Lancaster, Gena Rowlands, Judy Garland, John Cassavetes, Seymour Cassel

Synopsis: Robert est écrivain et mène une vie désordonnée, au rythme des femmes et de l’alcool. Il est un père inexistant pour son fils, qu’il n’a presque jamais vu. Sarah est en cours de divorce, et vit très mal la réaction de sa fille qui la rejette. Les existences de Robert et Sarah vont se percuter, au gré de la vie et ses interrogations. Leur amour mutuel réussira t-il à les apaiser ?

Ours d'or à Berlin 1984

Est-ce que l’amour est un art ? Cette question que pose Sarah (Gena Rowlands) à Robert (John Cassavetes) trouve sa réponse dans un film où l’auteur dialogue constamment avec son sujet, l’amour, et la forme cinématographique qu’il voudrait lui donner. "Il n’y a que ça qui m’intéresse, l’amour" disait Cassavetes. L’amour, trop présent, trop absent, entre un parent et son enfant, entre un homme et une femme, entre un frère et une soeur. Comme le torrent du titre, l’amour est ce mouvement perpétuel, parfois brusque et violent, parfois calme et apaisé.
Le fond contamine la forme, et se traduit par une absence de fil directeur dans le récit. Cette absence de narration classique dans Love Streams atteste non pas de la paresse de Cassavetes, mais bien d’une maîtrise totale de son sujet et de ce qu’il souhaite en dire. La forme du film théorise également cette idée, à la fois belle et tragique, que les rêves et les cauchemars se confondent parfois avec la réalité. Mais Cassavetes, sans choisir entre le rêve ou le cauchemar, vote pour un entre-deux grinçant, mélange de pathétique et de désespoir, trop conscient de la noirceur de la vie pour la montrer plus belle qu’elle ne l’est. Trop conscient, aussi, que l’amour est la seule raison de vivre, Cassavetes offre toujours un contrepoint à cette noirceur. Une scène, superbe et désespérée, voit le personnage de Sarah tenter de faire rire son mari et sa fille dans une scène faussement drôle. Sarah y parie la "mise ultime", l’amour. Soit la seule chose qui vaille la peine d’aller au bout de soi-même, quitte à se perdre en chemin. En allant au bout du ridicule pour cet amour, le personnage trouve pourtant grâce aux yeux de Cassavetes.
Incroyable synergie des scènes donc, qui sont autant de fragments sans soudures pour venir les lier entre elles, et qui pourtant donnent corps à ce torrent d’amour évoqué par le titre du film. Synergie des personnages aussi, qui disent le sentiment d’amour toujours à leur façon, jamais de la bonne manière, d’un mot dur ou d’un silence, d’un cauchemar ou d’une ivresse, mais qui le disent tout de même. Sarah qui aime trop, Robert qui n’aime pas assez. Des personnages qui ne se comprennent jamais ou si peu, ou trop tard, et qui sont aussi des personnages-acteurs. Cassavetes et Rowlands sont en couple dans la vraie vie, qui n’est pas si éloignée de la vie de cinéma que filme Cassavetes. Frappé par la maladie, conscient qu’il tourne peut-être son dernier film, Cassavetes s’épuise, et son film a la ferveur de celui qui veut tout dire avant la fin qu’il sent trop proche. Synergie miraculeuse donc, quand tous ces éléments en apparence démembrés se réunissent et dialoguent ensemble pour donner corps à la métaphore de l’amour par Cassavetes.
Connaître l’histoire de Love Streams et son processus de fabrication n’est pas indispensable pour apprécier le film à la juste valeur qu’on accorde aux chefs d’œuvres. Mais la connaître, c’est mieux comprendre l’oeuvre testamentaire qu’est Love Streams, déclaration d’amour à Gena Rowlands, adieu à sa femme et au cinéma. Le dernier plan du film, apaisé, sublime cet au-revoir, d’’où l’importance de cette réédition qui contextualise une oeuvre au crépuscule de son auteur, et témoigne d’une ambition radicale et jusqu’au-boutiste. Cassavetes, un Punk à Hollywood. Et une oeuvre qui n’appartient, sans galvauder la formule, qu’à son auteur.

Niels Euler - avoir-alire.com

Fred Abrachkoff

Le film vous sera présenté par Fred Abrachkoff

Auteur, comédien, humoriste, Fred Abrachkoff est aussi cinéphile. Tout petit déjà, il s'abimait les yeux à regarder des films de Hitchcock ou de Duvivier qui passaient très tard, mais moins qu'aujourd'hui. Il en a gardé l'amour des vieux films en Noir et Blanc , qui ne sont même pas forcément parlants. Si ça ne vous dérange pas, il viendra vous présenter les Séances Patrimoine, d'abord parce que ça l'amuse, ensuite parce que c'est pas loin de chez lui, enfin parce que, comme tous les grands malades, il brûle de vous faire partager sa passion !"Et il a même un blog où il parle (souvent !) de cinéma : http://fredabrachkoff.blogspot.fr/
Note : si certains films seront en Noir et Blanc, la présentation sera toujours en couleurs !

Le dimanche 26 mars 2017 à 20h00


nos partenaires:

ADRC afcaeRégion Poitou-Charentes DRAC Poitou-Charentes C L A P

 
< Précédent   Suivant >
Newsflash
Bientôt à l'affiche
Résultat des jeux
Les gagnants des
3 derniers jeux terminés:
Jeu N° 232
Pas de gagnant
Jeu N° 231
Pas de gagnant
Jeu N° 230
Baptiste Michaud
Inscrivez-vous
et jouez en ligne.
partenaire
Les films de la semaine sont présentés dans la rubrique cinéma de "la quotidienne" sur
R.E.C. 103.7FM


echo des Choucas
Navigation
Pour profiter de tout le site, installez Firefox:

Get Firefox
___________

icra
Ce portail peut être vu et consulté par un public: enfants.
___________
Valid XHTML 1.0 Transitional